Jour 16, 17, 18 et 19 : Old Forge, NY / Rome, NY / Canastota, NY / Syracuse, NY

Après une nuit très tranquille dans le fameux sous sol de l’église, nous profitons de « ce retour à la civilisation » pour aller prendre un bon petit déjeuner, un café et éventuellement profiter d’un réseau wifi. Grosse déception, pas un seul café ou « Diner » ouvert. Frustrés et déçus nous decidons de partir d’Old Forge au plus vite.
C’était sans compter sur les dieux du vélos qui peuvent parfois se montrer très taquins : non seulement nous n’avons rien trouvé d’ouvert pour prendre un petit déjeuner mais en plus cela, à peine 5 min après s’être mis en selle pour quitter Old Forge, une pluie diluvienne se met à tomber. Sans parler de la température qui est plus proche de ce que l’on a généralement à Noël que ce que l’on a en mai. Découragés, nous nous réfugions dans le motel le plus proche et prenons une chambre pour la journée et la nuit, nous remettrons le départ d’Old Forge à demain.

30 minutes plus tard, confortablement allongés dans nos lits, nous observons par la fenêtre que la pluie s’est transformée en tempête de neige. Plus de doute, nous avons définitivement bien fait de reporter notre départ.
Ce mélange pluie / neige durera toute la journée, jusqu’à tard dans la nuit. Journée à oublier.

Une nuit de motel fait toujours du bien, alors lorsqu’en plus il fait beau au réveil… On ne traine pas, cette fois : adieu Old Forge ! Direction Rome (oui, oui, la ville s’appelle vraiment Rome, nous n’avons pas traversé l’Atlantique et les Alpes pendant la nuit). Nous sommes à nouveau attendu par des gens que nous avons contacté à travers le site « warm showers ».
La route est longue, 82 Km, mais avec peu de relief, et pour une fois le vent n’est pas très fort. Nous passons des odeurs de forêt aux odeurs de gazons fraîchement tondus, du vert foncé des pins au vert tendre des pelouses et des nouvelles feuilles qui commencent à apparaître sur les arbres. Le printemps est en train d’éclore sous nos yeux.

Nous arrivons donc chez Larry et Patty. Comme à chaque fois, nous avons été reçu comme des rois. À la différence que cette fois, Larry et Patty ne sont pas des cyclo-touristes. Larry fait du vélo depuis toujours, de la route, des sorties d’environ 100 Km, mais il part le matin et revient le soir. Le couple reçoit donc des cyclo-touristes par pure altruisme, eux même ne pratiquent pas. Ils ont cependant un neveu, qui lui parcourt les États Unis à vélo 12 mois sur 12 et milite pour encourager la société américaine à plus se déplacer à vélo.

Au petit matin, avant de reprendre la route, Larry nous fait faire le tour de la ville en voiture. Il nous fait découvrir les sites historiques et autres lieux d’intérêt.
Nous quittons Larry vers midi, direction la petite ville de Cazanovia, à 50 Km de là.
Nous suivons d’abord les conseils de Larry et prenons la grande route qui longe le canal Erié, il y a du vent et de la circulation, la journée semble partie pour être plus une corvée qu’une balade. Pourtant nous remarquons assez vite qu’une petite piste cyclable longe elle aussi le canal mais de l’autre côté. Cette piste, en plus d’être 100 fois plus jolie, est bordée d’arbres, ce qui la protège du vent. En 3 coups de pédale, nous venons de faire passer le trajet du jour de punition à véritable plaisir. Leçon à retenir : ne jamais rester sur le chemin tout tracé et chercher sa propre voie 🙂

Alors que nous prenons un café à environ 15 Km de notre destination, nous recevons un appel de la personne chez qui nous étions supposés passer la nuit : il ne peut malheureusement plus nous recevoir. Il est 17:00, il faut trouver un plan B. Pas de motel dans les environs et les éventuels hôtes du site warm shower les plus proches sont à 30 Km, cela nous rallongerait d’environ 1h. Pas très cool lorsqu’on pensait n’en avoir plus que 15 à faire, mais avons nous le choix ?
C’est à ce moment que débarque un drôle de personnage qui nous sert la main et nous demande où nous allons. « California » lui répond-on, comme à chaque fois que quelqu’un nous pose la question dans la rue. Sauf que la, nous n’avions pas vraiment le temps de socialiser, nous devions trouver une solution pour la nuit. C’est alors que notre homme se présente : Scott Mott, cyclo-touriste de longue date, qui vient de boucler une traversée aller/retour des États Unis. On discute un petit moment avec lui jusqu’à ce que finalement il nous propose très spontanément de rester chez lui pour la nuit… Père Peter de Newcomb, il faut croire que vos prières l’autre jour ont été entendues, notre cher Scott ne pouvait pas mieux tomber 🙂

Le matin même je me disais « nous avons croisé tellement de gens hors du commun, pouvons nous même encore être surpris désormais ? »
En rencontrant Scott, j’avais ma réponse et la barre avait encore été placée très haute. Scott est… Une personne inqualifiable, indescriptible, il n’appartient à aucune catégorie, ne ressemble à personne que vous connaissez et personne que je connais. C’est une sorte d’OPNI (objet pédalant non identifié).

Scott Mott a 52 ans (mais en paraît 25 dans sa tête), il vit seul dans une petite maison qu’il loue. Il n’y a aucun meuble, à part un vieux fauteuil, dans le salon. En revanche, c’est rempli de vélo (dont un fabriqué sur mesure), d’outils, d’équipement de cyclo-tourisme et de camping. Il dort d’ailleurs sur un matelas de camping avec son sac de couchage comme s’il était constamment sur la route. Son leitmotiv à Scott c’est : « Some people have a job, some have a career… I have a lifestyle », traduisez : « certaines personnes ont un job, d’autres une carrière, moi j’ai un style de vie ».
Notre improbable ami est un ancien marines, qui a d’ailleurs été sur les principaux sites de conflit des années 80 et 90. Il ne renie rien et est très fier d’avoir appartenu au corps des marines. Pourtant, depuis qu’il a quitté l’armée son seul but dans la vie est de vivre sa passion à fond : voyager avec son vélo en fumant des pétard et en écoutant des grands classiques jazz, blues, rock. Il travaille quelques mois, le temps d’économiser de l’argent et le voilà reparti sur les routes.

Nous passons donc la soirée avec Scott et la nuit chez lui, sur la moquette de son salon. Au réveil il nous prépare un super café avec sa cafetière de camping haut de gamme. Il nous offre des vivres, des cartes, des magazines de vélo et nous indique la route à suivre pour nous rendre à la prochaine étape : la ville de Syracuse. Nous échangeons même nos numéros, Scott nous propose d’être notre « back-up » officiel pour le reste du voyage : si nous sommes perdu ou s’il y a quoi que ce soit et que nous avons besoin d’un renseignement sur internet, nous l’appelons et il s’occupe de trouver les infos pour nous. Sur notre route pour Syracuse, il nous a d’ailleurs appelé 2 fois pour s’assurer que tout allait bien… Un extra-terrestre notre Scott !

Syracuse est donc la prochaine étape. Ville de 200 000 habitants, principalement connue pour son université. Nous avons d’ailleurs rendez-vous avec un couple de jeunes cyclistes qui vivent à 2 pas de l’université : Katherine et Greg.

20140508-000319.jpg

À la sortie d’Old Forge NY

20140508-000328.jpg

Dernière photo des Adirondacks, fini le sauvage pour un petit moment

20140508-000348.jpg

Patty et Larry, nos hôtes à Rome, NY

20140508-000359.jpg

Larry fait parti d’un club de détecteurs de métaux. Voici des balles qu’il a retrouvé ici et là en fouillant le sol

20140508-000420.jpg

Merci à vous Larry et Patty

20140508-000429.jpg

Un B52 de la base aérienne de Rome NY

20140508-000439.jpg

Levée du drapeau

20140508-000456.jpg

Photo prise dans l’ancien fort de Rome, bâtit par les anglais pour se protéger à l’origine des attaques des indiens et de leurs alliers… Les français

20140508-000520.jpg

Le fort de Rome, NY

20140508-000544.jpg

La piste cyclable le long du canal Erié

20140508-000604.jpg

Paysage le long du canal

20140508-000620.jpg

Plus de bitume mais la piste est toujours pratiquable

20140508-000633.jpg

Soleil, pas de vent, pas de côtes… Le bonheur

20140508-000647.jpg

Un genre d’artiste graffiti de la campagne…

20140508-000706.jpg

Tous les chemins y menent, y compris aux États Unis

20140508-000722.jpg

Notre inimitable Scott C. Mott et Bruce (son vélo)

20140508-000743.jpg

Toujours Scott, notre support technique à distance officiel !

20140508-000751.jpg

Les lectures de Scott

20140508-000801.jpg

Le printemps apparaît sous nos yeux

20140508-000843.jpg

2ème journée le long du canal

20140508-000916.jpg

Super boutique de vélo â Syracuse : Mélo Vélo, qui fait aussi café. Des vrais passionnés et du très bon service. Merci pour tout

Publicités

12 réflexions sur “Jour 16, 17, 18 et 19 : Old Forge, NY / Rome, NY / Canastota, NY / Syracuse, NY

  1. Salut Pierre!

    Ça me fait bien plaisir de voir un bon gars se faire un trip extraordinaire à travers l’Amérique.
    Et ce qui me fait encore plus plaisir c’est de voir l’origine de ce trip et la philosophie de voyage! Walden ou la vie dans les bois est aussi sur mon étagère à 2m de moi, c’est effectivement l’image de l’Amérique des grands espaces qui fait rêver!

    En espérant que vous tiendrez bien le coup physiquement, mais du moment ou vous avez le moral et où vous faites de belles rencontres ça ne devrait pas poser de problème…

    Bon voyage à vous, continue à bien tenir ton blog de la sorte, ça fait plaisir aux lecteurs et vous fera un souvenir du tonnerre avec des impressions au jour le jour…

    C ya!

    • Salut Max,
      Wow, merci pour ton message, ça me touche beaucoup et c’est le genre de petit mot qui motive à reprendre la route le matin. Je suis également content d’apprendre que tu connais Walden, ce n’est pas commun.
      Merci encore pour tes encouragements et à bientôt en France où nous discuterons de tout cela de vive voix 🙂

      Prend soin de toi

  2. Bon matin,
    Toujours un plaisir de suivre vos aventures… Pierre, si cela continue, tu pourras écrire un roman à ton arrivée en Suisse… Je te vois bien aux pieds des Alpes, dans une petite maisonnette près d’un ruisseau…
    Bonne route.

  3. Pierre a raison de mentionner qu’il ne faut jamais rester sur le chemin tout tracé et chercher sa propre voie. Et votre aventure démontre également que la décision de partir, voyager, n’est que le commencement de quelque chose. Nous prenons une décision, nous prenons un chemin mais son trajet reste toujours un mystère. La rencontre avec Scott est incroyable même si je ne crois pas au hasard. Il sera votre ange gardien jusqu’à la fin de votre périple. Vivement le prochain épisode…

  4. Pierre, je viens de lire avec beaucoup d’intérêt les dernières étapes que j’avais ratées (je n’arrive pas à suivre vos péripéties de façon régulière). Tu as raison, je crois que la véritable richesse de ce voyage, ce sont toutes ces rencontres fortuites, tous ces gens qui sont dans le partage, qu’ils soient hommes d’église ou simples citoyens. C’est vraiment une belle aventure que vous vivez là et c’est vraiment sympa de nous la faire partager… je suis certaine que tous les moments de galère (pluie, vent, froid, douleurs) sont sublimés par ces merveilleuses rencontres. RESPECT

    • Merci pour le soutien. Et effectivement c’est tout à fait ça. Ces moments de galères sont comme les ombres d’un tableau, elle sont là pour mettre encore plus en relief le reste 🙂

  5. Et bien ,votre pèlerinage franciscain risque de faire de l’ombre à son grand frère ,celui jacquaire….mais en beaucoup plus intime.
    Moi ,dès votre retour,je publie ton journal ,j’en tire un film avec Sean Connery, et Sean Penn (devinez qui sera qui)….
    Allez,continuez votre aventure qui est suivie par de plus en plus de monde,faites nous rêver….

    • Hahaha bonne idée ça le film… Clint Eastwood pour la réalisation 🙂

      Merci pour le soutien comme à chaque fois. Ces encouragements sont notre EPO à nous

  6. Pingback: Tour du monde en tandem – Rencontre avec Aaron et Janet | wheelden

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s