Jours 13, 14 et 15: Riverside, WY / Saratoga, WY / Rawlins, WY / Jackson, WY

Une chose que nous avions sous estimée dans le Wyoming, c’est bien l’instabilité de la météo. Au lendemain de la journée de repos avec RG et Lynn, nous nous remettons en selle, direction Saratoga, une charmante petite ville thermale au nord de Riverside. 

Alors que nous avançons tranquillement sur la petite route 127… Rien ! Pas de tempête, pas de problème d’eau potable, pas de neige… Le calme plat, la journée de vélo parfaite: peu de circulation, peu de dénivelé, un temps radieux, juste assez de vent pour ne pas avoir trop chaud. Enfin un moment de répit physique et moral. 

En bonus à cette apaisante étape, le prix des motels défie toute concurrence (basse saison oblige). Nul besoin de camper, on pourra être au grand luxe une nuit de plus. Il y a même des sources d’eau chaude aménagées et gratuites… Désolé chers lecteurs, tout ceci est très ennuyant j’en conviens, mais nous, on se régale !

Seul bémol à cette parenthèse enchantée: les prévisions météo pour les jours à venir (tiens donc !). On nous concocte un cocktail local: neige, vent, froid, mauvaise visibilité… Bref, un délicieux blizzard Wyomingien. 

L’anxiété nous gagne au fur et à mesure que la soirée avance. Que faire ? Nous pouvons tenter de braver les éléments jusqu’à Rawlins (prochaine ville après Saratoga), mais après ? Le blizzard est supposé être sur le Wyoming pour les 4 prochains jours et prendre la même direction que nous (nord ouest). Il nous faudrait passer les 4 prochains jours à Rawlins, mais financièrement et en terme de temps perdu, c’est beaucoup trop. 

Prendre un bus et se sortir de ce bourbier ? Les lignes ne vont malheureusement pas du tout dans notre direction. Louer une voiture ? Le coût pour laisser le véhicule dans une autre ville est prohibitif. Du stop ? Pour nous sortir du pétrin sur 20km c’est bien, mais pas 300 ! 

Il me vient alors une idée: un petit camion de déménagement ! 19.99 la journée, possibilité de le laisser dans une autre ville… Voilà la solution ! Nous allons transporter nos vélos hors de ce blizzard et reprendre sereinement la route. Il n’y a plus qu’à trouver une ville sur notre parcours où nous rendre laisser le véhicule. Jackson Wyoming au sud du Grand Teton National Park, en voilà une, bingo !

À notre réveil à Saratoga nous avons l’estomac noué à l’idée de rouler toute une journée sous la tempête. Nous sommes cependant rassurés de savoir qu’après cela nous nous échapperons de cet enfer blanc. 

La route jusqu’à Rawlins est en effet à la hauteur de nos attentes. Le vent souffle du nord, nous projetant la neige au visage. C’est tout simplement l’exact opposé de la veille. Le genre d’étape à vous faire douter du but d’une telle aventure. 

Exténués et à bout, nous arrivons Finalement à Rawlins. Le moral au plus bas, il est temps de se sortir de là. Pas question d’essuyer une nouvelle journée de tempête. Du moins pas avant un bon moment, nous avons eu notre dose. Direction U-haul (location de camions de déménagement). 15 minutes et quelques signatures plus tard nous voilà loin de Rawlins, sous la tempête mais désormais un toit sur le tête. 

Rapidement nous sortons de la zone touchée par les intempéries. Le paysage change et redevient aride. Notre moral remonte. Nous traversons plusieurs petites villes au style western très marqué comme Lander ou Dubois. Jusqu’à l’arrivée sur le territoire du Grand Teton National Park. Un paysage qui nous fait oublier tout le reste et nous rappelle ce pour quoi nous sommes venu. 

Pour l’anecdote, alors que nous sommes arrêtés au sommet d’un col surplombant la vallée, nous apercevons un loup poursuivant un cerf. Cela promet !

Le Grand Teton est le premier des grands parcs sur notre route et la barre est placée très haute. Yellowstone, tu as intérêt à faire un effort !!

Nous profitons d’être en camion pour économiser une nuit de motel et ne pas camper dans le froid. Benoît choisi la cabine comme couchette de fortune, je prendrai l’arriere avec les vélos. La nuit est fraîche et peu reposante mais se réveiller au pied des Tetons en vaut la peine.

Chauffage à fond, ciel bleu, nous partons pour Jackson où nous rendons le camion et avons rendez-vous avec nos premiers hôtes Warmshower (site web d’entraide entre cyclotouristes). Il s’agit de Charlotte (une britannique ayant longtemps vécu en Suisse) et Daniel, un Québécois (qui pour le coup n’a rien renié de ses origines, même après 15 ans dans la région). Soirée délicieuse, comme souvent à travers les rencontres WarmShowers. On se paye même le luxe de parler en français !

Petite étape de 40km prévue pour le lendemain, mais la chaîne des Tetons à passer, avec un col à 2500m. De l’autre côté nous serons dans un nouvel état: L’Idaho. 

La route vers le Yellowstone et le Canada est encore bien longue, mais la roue semble enfin tourner. 

 

en pleine tempète

  

un bâtiment de Saratoga

  

notre issue de secours et abri pour la nuit

  

autant vous dire que le moral était bas

  

nos nouveaux amis rencontrés à Rawlins

  

petite pause café à Dubois dans le Wyoming


 

la route vers Jackson

  

soirée internationale !

  

la chaîne des Tetons

  

  

en s’enfuiyant de Rawlins

  
  

Publicités

16 réflexions sur “Jours 13, 14 et 15: Riverside, WY / Saratoga, WY / Rawlins, WY / Jackson, WY

  1. Votre volonté et votre force physique m’impressionnent, les gars ! Chapeau bas ! Les paysages, eux, sont juste magnifiques ! Merci Pierre, c’est un plaisir de suivre cette nouvelle aventure !

    • Merci Nathalie. Ça fait plaisir à lire. Pas facile depuis le début Mais là roue tourne on dirait. Au sens propre pour sûr (et heureusement) comme au figuré 😊

  2. Hey boys, super plan le petit camion à moins de 20 euros pour sortir du blizzard. Je ne sais pas si vous êtes à Jackson mais il y a un endroit super connu pour faire les meilleurs hamburgers de toute la ville. Faîtes y un saut. C’est un français qui y bossait encore il y a quelques années. Quant aux Grands Tétons, prenez le temps de vous en rassasier car les paysages du Yellowstone sont très différents. Essayez d’y bivouaquer une nuit au moins, si la météo et les rangers le permettent. En attendant, les photos donnent une idée de la formidable aventure que vous vivez. Ne brûlez pas l’asphalte à grands coups de milles trop vite digérés. Cet Ouest là mérite qu’on y fasse étape, qu’on s’y ouvre à pleins poumons, à regarder les bisons dans les grandes plaines au pied des Tétons, et cette lumière fabuleuse que tu as déjà su saisir sur tes photos. Je crois que ton blog, à défaut de susciter des vocations, va faire naître de nouveaux désirs d’Ouest chez tes lecteurs, à commencer par moi, et rien que pour cela, merci mon Pierre. Bisous à vous deux.

    • U-haul, super plan !

      Désormais nous sommes dans le beau et l’agréable. Nous avons enchaîné quelques Warmshowers. On a passé le teton pass aujourd’hui… Magnifique. On s’est arrêté dans une brasserie du coin: Grand Teton Brewery où tu peux t’arrêter et déguster sur place. On y a rencontré des riders. Des mecs en or, autour de super bières à parler de velo et de voyage. 2$ le verre, prix d’usine, au pied de la montagne. Le rêve.

      • Next time boy. Car il y en aura une. Je me répète, cet Ouest finit à Jaspers pour vous. Alors d’ici là, ayez le corps et l’esprit portes et fenêtres ouvertes sur le Wild West. Aïe, c’est ce que je redoutais à vous suivre sur ton blog, voilà que j’ai le dérailleur qui me démange. Allez, bisous à vous deux.

      • Ce qui est magique en vélo et tu le sais aussi bien que moi c’est le hasard. En bagnole on aurait jamais croisé le type qui nous a parlé de la super brasserie. Et à la brasserie des mecs nous ont recommandé auprès d’une boutique de vélo où ils nous ont offert le café, comme à Syracuse. Ça c’est les ambiances de la route. Ce pour quoi on est là.

  3. Merci Pierre pour tes textes .felicitations très drôles malgré votre parcours sème d’embûches .contente pour l’acceuil que vous recevez des autochtones .courage pour la suite bisous à vous deux Monette .Maurice en profite très content ..

  4. Une nature bien capricieuse! Votre courage et votre détermination à poursuivre votre route m’épatent et m’inspirent… À la prochaine xxx

  5. Toujours un plaisir de vous lire!!! Les photos sont superbes et donnent le goût de s’y rendre… et de vous suivre en auto!!!
    C’est vrai que Benoît semble fatigué, mais l’important, c’est de garder le moral…
    Bravo les gars!!!

  6. Bon,où faut-il signer pour faire partie de ta prochaine expédition cyclo-américaine, Pierre ?
    Car,crois moi mon gaillard ,moi aussi ,j’ai les pédales qui me démangent ,à te lire .
    Tu réveilles une bonne grosse envie de prendre le large sur mon Riverside à moi (c’est le nom de mon vélo,non non je ne blague pas).
    Donc, tu notes mon nom pour le prochain périple.
    Et à te lire ,je pense qu’on va être de plus en plus nombreux sur la prochaine ligne de départ.
    Bisous et merci pour ta prose .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s