Jour 64 et 65 : Las Vegas, Nevada

Comme je l’avais évoqué dans les premières pages du blog, lorsque j’étais enfant j’avais pour film préféré « Indiana Jones et la dernière croisade ».
Dans ce troisième volet des aventures du célèbre archéologue, Indiana part à la recherche du Saint Graal. Il est accompagné dans son périple par son père, Henry Jones, un homme avec lequel il a trop peu partagé de temps.

Tout au long du film, en partageant bien des aventures, les 2 hommes vont se retrouver et apprendre à se connaître vraiment.
La quête du graal ne devient plus qu’un prétexte. L’idée que Spielberg tente finalement de transmettre est la suivante : le véritable graal dans le film, ce n’est pas « la coupe du charpentier », mais plutôt cette relation qui va naître entre les 2 personnages.

Cette idée est symbolisée dans la dernière scène du film :
Indiana et son père trouvent la fameuse coupe et l’emportent avec eux. Un soudain tremblement de terre déchire le sol sous leurs pieds. Indy échappe l’artefact qui roule et s’engouffre dans une crevasse créée par le séisme.
Notre archéologue au chapeau tente de le récupérer mais une secousse lui fait perdre l’équilibre. Le voilà suspendu les pieds dans le vide, s’accrochant à une corniche. Son père lui tend la main et tente le hisser sur le bord. Plutôt que de remonter Indiana persiste à essayer de récupérer le calice. Henry Jones n’a plus assez de force pour le retenir à une main et lui dit alors :
« Indiana, laisse le »
Le fils finit par obéir, il lui tend l’autre main et remonte.

Longtemps je n’ai pas compris cette scène. Je me disais :
« M****, c’est nul, ils ont couru après un truc tout le long du film et ne repartent même pas avec ! »
Aujourd’hui j’ai compris. La quête n’était définitivement plus de trouver la célèbre relique mais plutôt que le père et le fils se retrouvent. Indiana et Henry n’avaient plus besoin d’emporter le « saint graal » avec eux, ils avaient déjà gagné bien plus. Ils ont trouvé leur propre graal.

Quel rapport avec notre voyage me direz-vous ? Pourquoi nous bassine-t-il avec son Indiana Jones de 1989 ? Quel lien avec la décision qu’il doit prendre ?
Beaucoup de similarités en réalité. La situation décrite plus haut illustre parfaitement ce que nous vivons.
Notre quête à nous c’était à l’origine de partir de Boston, d’arriver à San Francisco et de plonger la roue avant dans l’océan pacifique. Comme Indy et son père nous avons réalisé que notre graal n’était finalement pas d’accomplir l’exploit de traverser l’Amérique à vélo. C’est plutôt toutes ces rencontres humaines, ces aventures partagées et cette expérience gagnée. C’est le chemin parcouru ensemble, mon père et moi.

À la manière d’Henry Jones à son fils Indiana, mon père me dit à son tour : « Pierre, laisse le ».
Ne te mets pas en danger tout seul à travers le désert alors que tu n’en a pas profondément envie mais uniquement pour pouvoir dire « je suis à San Francisco ». Nous avons déjà réussi notre pari, nous avons trouvé notre Graal.

Ce voyage a été une incroyable expérience humaine. Il nous marque bien au delà de ce que nous avions pu envisager. J’ai pris plus de leçons en 2 mois que dans toute ma vie. Cette épreuve en était une autre. La plus dure probablement, bien plus dure même que nos déboires dans le désert. C’était un peu le test ultime, l’examen de passage. Nous le passons avec succès : pas de regret, pas de remord, au lieu de penser à ce que nous n’avons pas pu faire, nous ne retiendrons que ces incroyables moments vécus.

Vous l’aurez donc compris. Cette route vers l’ouest commencée il y plus de 2 mois sur la côte atlantique va s’arrêter ici pour mon père mais aussi pour moi… Du moins temporairement.
Je précise « temporairement » car nous nous sommes promis de revenir à Las Vegas pour reprendre la route où nous l’avions laissée et rouler jusqu’à San Francisco.
Nous avions commencé à 2 (plutôt à 3 même, salut à notre équipier du début, Nils), nous la finirons à 2 !

nous avons commencé ensemble, nous finirons… Ensemble

Publicités

12 réflexions sur “Jour 64 et 65 : Las Vegas, Nevada

  1. Que dire de plus!!!
    Bon retour chez-vous!!!
    Je me permets de dire que vos aventures nous manquerons…
    Une chance qu’il y a eu plusieurs films de Indiana Jones!!!
    On se reverra sur un autre continent…

    • Hehe lui en effet… Et tout comme il y a eu plusieurs films, il y aura d’autres voyages !
      Merci pour les encouragements à chaque fois.
      À très vite.

  2. YESSS ! …….Sage decision Pierre ! Ne regrette rien !
    ( j’aurais fait pareil ).
    C’était une aventure à deux. Disons que vous marquez une pause.
    Et vous reprendrez la route, au même endroit, au plus vite.
    Comme le dit Yvon, ce feuilleton va me manquer aussi.
    Préviens-nous dès que vous vous remettrez en selle !
    Encore merci pour tous ces moments, où nous étions sur la route avec vous. Nous avons voyagé, nous avons rêvé, c’était super.
    Prompt retablissement à Christian
    Bises à vous deux

    • Merci pour tout Brigitte 🙂
      Oui, tu seras au courant. Le blog reste ouvert et les futurs voyages longues durée s’y ajouteront.
      Merci encore pour le soutien depuis le début.

      • Et merci à ma copine Michele sans qui je n’aurais pas eu vent de cette aventure…..
        Et que j’embrasse 😉
        A bientôt Pierre et Christian pour de nouvelles virées palpitantes !….. 🚲 ✈️ 🚂 🚣

  3. Oui Pierre c est exactement cela. Des que tu as evoque Infiana Jones, j ai compris ou tu voulais en venir… Pour ma part, chaque fois que j ai evoque votre aventure autour de moi, j ai mentionne ces retrouvailles pere fils. Je suis heureuse pour vous deux, et comme je l ai dit a Christian, lorsque son genou sera repare, la douleur ne sera plus qu un mauvais souvenir enfoui au milieu d un milliard de souvenirs merveilleux… Merci encore a vous deux de nous avoir fait rever au fil de ces semaines. Bises.

    • Merci pour les encouragements Nathalie. Ton soutien et celui des autres abonnés sont egalements un gros moment de ce voyage. Ils nous ont fait tellement de bien.
      Merci

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s