Jour 49, 50 et 51 : Moab, Utah / Monticello, Utah / Durango, Colorado / Bluff, Utah

Après une semaine de sédentaire à Moab, la route commençait à nous manquer. Au bout d’un mois et demi à parcourir l’Amérique, on finit par s’habituer à ces longues journées à vélo, ces changements de décors, ces discussions avec les gens, la solidarité entre cyclistes… En s’arrêtant et en devenant un touriste lambda, on perd un peu tout cela, Superman redevient Clark Kent et Batman, Bruce Wayne 🙂

Nous voilà donc sur le départ, après une chaleureuse accolade avec Rick (notre hôte), nous partons direction Monticello, petite ville à 100 Km au sud de Moab, sur la route de Monument Valley. Il est 6:30 du matin, il nous faut arriver à destination avant midi, avant que la chaleur ne devienne trop inconfortable.
Nous craignions d’être un peu rouillés et d’avoir de la difficulté à se remettre dans la peau de cyclistes au long cour mais c’est en réalité tout le contraire : nous ne nous sommes jamais senti autant en forme. Le repos de Moab a finalement été très bénéfique. En plus de la forme physique, le moral est au vert : cette vie de nomade sur 2 roues nous avait manquée.

Nous arrivons à Monticello à 13:30. La chaleur n’est pas aussi forte que ce à quoi nous nous attendions. On s’installe dans un café (ou plutôt LE café) de la ville où nous passons quelques heures en attendant que la personne chez laquelle nous sommes sensés passer la nuit rentre du travail.
Cette fameuse personne se nomme Brian, c’est un géant d’environ 2 mètres avec un barbe, disons 15 fois plus longues que celle que je me laisse pousser depuis le début du périple. Un physique et une allure de bûcheron. Il passe d’ailleurs ses journées en plein air, il est en charge de la prévention des incendies pour le parc national de Canyon Lands.

Comme toujours, nous sommes reçu chez Brian comme si nous le connaissions depuis toujours. Nous passons la soirée sur sa terrasse à bavarder et boire des bières, le tout sur un fond de bon vieux blues. 2 voisines à lui, Whitney et Dayna se joignent même à nous et nous font goûter un alcool traditionnel du Kentucky : le midnight moon.
Je vous donne probablement l’impression que la soirée fut très arrosée, mais en réalité nous avons été très raisonnables, la sédentarisation de Moab est terminée, le lendemain nous devons à nouveau partir tôt.

Alors que nos paquetages sont faits, que nous avons vivement remercié Brian pour son hospitalité et que nous nous apprêtons à partir, Whitney, la voisine, vient à notre rencontre.
Elle nous propose de nous faire visiter la ville de Durango (dans le Colorado) à environ 1h30 de route. Très touchés, mais gênés, nous déclinons l’invitation. Elle insiste et affirme que de toute manière elle doit s’y rendre avec une amie. Nous prenons le temps de réfléchir et finissons par accepter. Pas de vélo aujourd’hui : nous roulons vers Durango et par la même occasion retournons faire un petit tour dans ce bon vieux Colorado. Une fois de plus, en compagnie de gens que nous ne connaissions pas 24h avant.

Durango est une très bonne surprise et nous ne regrettons pas d’y passer la journée. J’en profite d’ailleurs pour dire à Brigitte, la bikeuse du Blog, qu’elle avait 1000 fois raisons, Durango est un endroit super qui mérite qu’on y passe plusieurs jours. C’est une petite ville avec une forte ambiance Western qui sert de point de base à de nombreuses activités de plein air. Un peu comme Moab, mais avec plus de charme. Définitivement, ce Colorado regorge d’endroits à découvrir.

Nous retournons chez Brian en fin de soirée pour y passer une deuxième nuit. En revanche cette fois nous sommes en selle dés 7h, nous avons du chemin à faire.
L’objectif était de se rendre jusqu’à Monument Valley, au beau milieu de la grande réserve Navajo de l’Arizona, à environ 100km au sud de Monticello.
Malheureusement, à 30 Km de notre destination, en plein désert, une tempête de sable se lève, avec un vent de face violent. Nous sommes contraints de nous arrêter pour la journée dans la petite ville de Bluff, à la limite de la réserve amérindienne.

À bluff nous tombons sur Theron, un membre de la communauté mormone locale. Nous bavardons un moment avec lui et lui demandons s’il connais un endroit où nous pourrions camper. Il nous offre alors la possibilité de camper dans le vieux fort de la ville, bâtit par les mormons au XIXe siècle. Il s’agit d’un lieu historique très touristique, c’est comme si en visitant le château de Chambord en France, le guide nous disais : « pas de problèmes les gars, sortez vos duvets et dormez ici ». Bon, la comparaison est un peu osée je reconnais. Mais tout de même, c’est assez insolite ! Nous voici donc installés dans un vieux camp de pionniers mormons.

En plus de nous proposer un endroit pour passer la nuit, Theron nous emmène faire un tour, sur un site que seuls les locaux connaissent et qui n’apparaît sur aucune carte : les Hoodoos. Il s’agit de colonnes de terres séchées en plein milieu du désert. On se croirait dans une citée perdu où autrefois s’érigeait un temple avec d’énormes colonnes de plusieurs mettre de diamètre. C’est pourtant bel et bien la nature l’architecte de cette œuvre singulière.

Retour au camp ou nous montons la tente entre 2 vielles cabanes de prospecteur et un vieux chariot en bois. À la nuit tombée nous ne tardons pas à nous replier sous la tente, une grosse ride dans Monument Valley nous attend le lendemain.

Ces dernières journées nous le montre encore, nous avons beau établir une route et un programme, tout s’évapore finalement si facilement. On n’est jamais maître de tous les éléments, il faut l’accepter, se laisser porter et profiter de tout ce qui croise notre chemin. Ce sont ces moments inattendus qui font que jour après jour ce voyage continue de nous surprendre et de nous émerveiller.

20140608-232213-84133741.jpg

De retour sur la route !

20140608-232214-84134478.jpg

Les grands espaces sur 2 roues nous avaient manqués

20140608-232215-84135303.jpg

Brian de Monticello, un autre cœur en or

20140608-232315-84195344.jpg

On est dans l’ouest, c’est la norme ici

20140608-232316-84196556.jpg

Whitney et Shontol qui nous ont faits découvrir Durango

20140608-232314-84194042.jpg

La gare de Durango

20140608-232316-84196223.jpg

Un cousin bikeur

20140608-232318-84198202.jpg

Doc Brown l’aurait transformé en machine à voyager dans le temps

20140608-232408-84248860.jpg

Sur la route de Bluff

20140608-232405-84245118.jpg

Le désert, toujours le désert

20140608-232406-84246410.jpg

Petite pause dans une station service… Où il y a un bowling

20140608-232408-84248101.jpg

Pause café

20140608-232553-84353842.jpg

Aux abords de bluff

20140608-232555-84355108.jpg

On croirait des ruines d’anciennes civilisations

20140608-232553-84353304.jpg

Notre cher Theron est sa femme dans leurs vêtements de missionnaires mormons

20140608-232556-84356290.jpg

Les fameux piliers au milieu du désert

20140608-232612-84372308.jpg

En pleine discussion : « c’est quoi le mieux en France : Reneauw ou Peugeow ? »

20140608-232614-84374523.jpg

… Ou alors une ville bâtie par des aliens

20140608-232613-84373743.jpg

Theron en civil

Publicités

6 réflexions sur “Jour 49, 50 et 51 : Moab, Utah / Monticello, Utah / Durango, Colorado / Bluff, Utah

  1. les projets sont comme les personnages des écrivains: au départ, on croit avoir la main mise sur leur sort, et puis ils deviennent autonomes et prennent une tournure tout à fait inattendue, mais c’est tellement plus riche comme ça! je confirme la remarque sur la beauté des paysages.

  2. Moi aussi, je trouve les paysages magnifiques… Mais j’aime bien celle de Pierre avec le chapeau de cow-boy ! ! !
    Bon, Chambord!!! Là, je serai bien heureux d’y être…
    Quel voyage extraordinaire ! ! !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s