Jour 8 et 9 : Wells River, Vermont / Montpelier, Vermont

On dit que les jours de mauvais temps sont nécessaires pour pouvoir mieux apprécier les belles journées. J’ai rarement trouvé ce dicton aussi juste que sur la route entre Wells River et la ville de Montpelier dans le Vermont (pas de faute, celui ci ne prend qu’un seul « L »).

Pluie torrentielle, vent de face, froid hivernale et côtes interminables… Telle est la composition de l’orchestre du jour. Je pense que j’ai même préféré les rafales de 100Km/h dans les montagnes l’autre jour. Au moins l’excuse du danger nous permettait de faire du stop.

La veille nous avions un ciel parfait, 20 degrés au mercure… La Californie nous semblait si proche. Ce matin là : 4 degrés et de la pluie. À peine 5 min après notre départ, nous sommes déjà trempés, et nous le resterons pour le restant du parcour. S’ajoute à cela le vent glaciale.
À chaque station service que nous croisons, c’est l’extase : « le ciel soit loué, nous allons pouvoir prendre un café bien chaud »… Un peu comme si le café était devenu notre carburant et tout comme les pick ups qui sillonnent la campagnes nous devont nous arrêter faire le plein.

Après 6 interminables heures, kilomètre après kilomètres, nous arrivons finalement dans la capitale administrative du Vermont : Montpelier, où nous sommes attendus chez Barry et Elisa, un couple que nous avons contacté via le site d’hébergement alternatif dédié au cyclo tourisme : « Warm Showers ». Il s’agit d’un réseau de passionnée de vélo, chacun offrant à d’autres cycliste de passer 1 nuit ou plusieurs, à l’abris. Cela permet aux riders de se rencontrer, d’échanger et surtout, cela offre à ceux qui sont sur la route une petite étape plus chaleureuse que la chambre d’un motel.

Barry et Elisa habitent dans les hauteurs de Montepelier. Leur maison est située sur un versant de montagne surplombant la forêt. Toute l’habitation est en bois, l’intérieure l’est en grande partie aussi, avec une alternance de murs blanc, aucune faute de goût, tout est parfait. Ils ont également à quelques mètres de la bâtisse principales, un petit chalet en bois dans lequel ils logent leurs invités. Nils, mon père et moi y logeront donc. Il y a tout le coufort possible… Bien mieux que tous les motels fréquentés jusqu’ici.

En plus d’être des gens extrêmement chaleureux et accueillants, Barry et Elisa sont très atypiques. Barry est consultant pour commerce indépendant, il a déjà fait 2 fois le tour du monde à vélo : en 82 et en 89. Sans compter une multitudes d’autres voyages. Elisa quand à elle, est médecin. Elle aussi a énormément voyagé. Apprenant que mon père et moi traînions des bronchites depuis Boston, Elisa nous occulte même et nous donne des médicaments. Nous ne pouvions pas mieux tomber.

Le dîner est délicieux, nous passons une super soirée en leur compagnie avant de regagner nos quartier, dans le petit chalet adjacent. Là encore, surprise : nous avons chacun notre lit, et il y a même une cloison entre nous, fini d’entendre les autres ronfler pour cette nuit.

Malgré une excellente nuit de sommeil réparateur, mon père est encore diminué par la bronchite à son réveil. Nos hôtes nous proposent donc de rester une journée de plus pour nous reposer. Ce que nous acceptons volontiers.
Nils ne reste pas et repart vers Burlington, avant de remonter à Montreal. C’est donc ici que nos routes de séparent. Bonne route l’ami ! Que les vents te soient favorables.

Nous avons donc passé le restant de la journée en compagnie de Barry et Elisa et avons beaucoup appris sur le Vermont. Cet état est atypique par rapport au reste des États Unis. Il est déjà l’un des plus petits par la taille et la population, mais au delà de ça, il y a un véritable art de vivre. Pour vous donner une idée, Montpelier est la seule capitale administrative d’un état où il n’y a pas de McDo. Il y en a eu un jadis, mais il a fermé,car il ne marchait pas. De même qu’il y a très peu de chaînes de magasin mais plutôt de petites boutiques indépendantes. Les gens privilégient la production locale et sont très respectueux de l’environnement. C’est véritablement un état alternatif.

Nous aurions pu rester une autre journée, voir même 1 semaine complète ici, tellement nous nous sentions bien, mais la Californie est encore loin. Demain matin : en route ! Direction Hinesburg, Vermont, chez d’autres hôtes de Warm Showers.

20140429-080539.jpg

Paysage typique du Vermont

20140429-080556.jpg

On est encore loin des températures estivales qu’il y a eu en France

20140429-080610.jpg

Le petit chalet dans lequel nous avons dormi

20140429-080619.jpg

Mon lit… Vue sur la vallée

20140429-080644.jpg

Le chalet de l’extérieur

20140429-080803.jpg

Barry, Elisa et moi en train de préparer des pizzas maison

20140429-080826.jpg

Barry et son vélo avec lequel il a voyagé partout à travers le monde

20140429-080837.jpg

Dernière photo du trio

20140429-080849.jpg

Pause musicale dans un café de Montpelier

20140429-082120.jpg

Bien que jolie, la route a été épouvantable

Une réflexion sur “Jour 8 et 9 : Wells River, Vermont / Montpelier, Vermont

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s