Jour 20, 21 et 22 : Syracuse, NY / Geneva, NY / Rochester, NY

On commence à en avoir l’habitude, nous ne sommes que des débutants dans ce monde du tourisme à vélo que nous découvrons chaque jour un peu plus. Avec notre « modeste » traversée, nous faisons pale figure face à certains. Cela s’est encore vérifié chez nos hôtes pour la soirée à Syracuse : Katherine et Greg.

Nos hôtes habitent à 2 pas de l’université de Syracuse, dans le quartier branché de Wescott. Katherine a 27 ans, il y a 4 ans, elle a traversé l’Amérique du nord de NYC à Vancouver toute seul, sur son vélo acheté d’occasion pour 20 dollars, avec 2 bagages arrières dépareillés et recousus par endroit. On a souvent pensé être mal équipés et mal préparés comparé aux personnes que nous avons croisées sur notre chemin, mais là encore il n’y a pas de règle et finalement chacun voyage à sa manière et s’adapte.
Greg le petit ami de Katherine est plus dans notre « ligue » : il s’est mis au vélo longue distance depuis qu’il est avec Katherine, il y a 2 ans.
J’en profite pour les saluer et à nouveau les remercier pour leur hospitalité et le super plat qu’ils nous avaient préparé : le premier repas équilibré depuis un long moment.

Après un dernier café dans Wescott, Syracuse, nous revoilà, devinez où : sur la route !
Petite nouveauté, cette journée est la première où nous roulons à la fois jambes nues (sans collants longs) et bras nus. Le mercure dépasse enfin les 20 degrés et le ciel est parfaitement bleu.

La destination du jour : … Nous n’en avons pas. En effet, nous n’avons trouvé personne pour nous héberger cette nuit là mais nous sommes attendus le lendemain à Geneva, petite ville au bord d’un lac dans l’état de NY, à 100 Km de Syracuse. L’objectif est donc d’avancer vers Geneva et de camper ou prendre un hôtel en route.
Nous reprenons donc la fameuse piste cyclable qui longe le canal Erié. Une piste qui, pour information, part de NYC et traverse tout l’état de NY jusqu’aux chutes du Niagara.

La journée est splendide : 20 degrés, du soleil, pas de vent, pas de côte, pas de voiture… Sans nous en rendre compte nous faisons rapidement 60 Km. On se dit que nous allons en faire encore 20 et voir comment nous nous sentons. 20 km plus loin, tout va bien, nous en avons encore 20 dans les jambes alors on se dit : « allons carrément jusqu’à Geneva ». Nous tentons alors de prendre contact avec notre hôte du lendemain mais il ne répond pas. Je tente alors un autre couple qui réside à Geneva et ça fonctionne, ils sont près à nous recevoir. Nous arrivons donc à Geneva à la nuit tombée, la barre mythique des 100 Km franchie.

Notre demeure pour la nuit est la maison de Victor et Jenna. Victor possède un pub dans Geneva et Jenna travaille dans une exploitation de vin locale. Ce soir là, ils reçoivent d’autres cyclistes : Yashar (un azerbaïdjanais) et Chris (un anglais). Comme nous, ils traversent les États Unis, mais de Boston à Los Angeles.
Contrairement à nous qui avons commencé il y a 3 semaine, eux ont commencé il y a 1 semaine… Ils avancent donc 3 fois plus vite. Lorsque nous sommes fier d’avoir parcouru 100 Km, ils ont fait 100 miles (160 Km).

La différence entre nos nouveaux camarades cyclistes et nous c’est définitivement l’approche du voyage. Eux sont là pour le défis sportif : ils ne s’arrêtent pas pour prendre des photos, prennent à peine 15 min le midi pour avaler une barre protéinée, ils ne boivent pas d’alcool, se couchent tôt le soir et partent à l’aube. De notre côté, notre façon de voyager est plus à la « Gauloise » : nous prenons notre temps, nous commençons la journée vers 10:00, nous arrêtons pour prendre des photos, prenons des pause d’1h voir 1h30, nous discutons avec les gens, chaque soir nous buvons un verre de vin ou une bière bien fraîche. Cela semble désemparer ces cyclistes que nous venons de rencontrer, mais nous profitons à notre manière, tout simplement. Nous leur expliquons que pour nous le défis n’est pas physique mais humain. Le vélo est un moyen, pas une fin en soit.

Comme prévu, Yashar et Chris partent à l’aube le lendemain matin, ils respectent leur programme à la lettre. Nous qui venons de faire 100 Km la veille, décidons de ne finalement pas bouger. Puisque nous avions une journée d’avance nous avons toujours la possibilité d’être hébergé sur place.
Journée très tranquille donc : café, balade au bord du lac, re-café et finalement bière fraîche.

Vers 17h nous nous rendons chez notre nouvel hôte à Geneva : Jeff.
Jeff est le genre de gars que vous ne souhaitez pas croiser lorsque vous êtes avec la fille que vous essayez de séduire. Le risque qu’elle n’ait d’yeux que pour lui est d’à peu près 100%. C’est M. Parfait !
Il est grand, athlétique, blond… Beau garçon en somme. Il a parcouru les États Unis et l’Europe à vélo, est très engagé dans la sauvegarde de l’environnement, organise de gros événements sportifs dans l’état de NY 3 fois par an, il court le marathon, son appartement est situé juste en face du lac, un appartement qu’il a d’ailleurs décoré avec beaucoup de goût… Et en plus de tout cela, il cuisine à la perfection. Bref, Gad Elmaleh avait raison, le fameux « blond » existe, il s’appelle Jeff et nous avons dormi chez lui.

Malheureusement nous ne passons pas autant de temps que souhaité à bavarder avec Jeff, il doit se rendre au match de baseball du fils de sa compagne qui a 9 ans.
Nous rencontrons d’ailleurs ce jeune garçon, son nom est Henry. Il est passionné de Baseball et lorsque nous lui avouons que nous ne connaissons pas très bien ce sport, il reste perplexe : « comment est-il possible que sur terre des gens ne connaissent pas le Baseball ». En tant que Montréalais, je lui dit que mon équipe ce sont les regrettés Expos (équipe qui n’existe plus depuis 2004). Notre jeune ami m’offre alors un « porte bonheur » pour le reste du voyage : une petite carte de baseball des Expos de Montréal.

Nous finissons donc la soirée seuls chez Jeff. Assez tôt le lendemain matin nous partons, de la pluie est annoncée dans la journée donc nous préférons rouler au maximum avant que ça ne tombe. Prochaine étape, Rochester, NY, une autre grande ville de l’état de NY (250 000 habitants), siège mondial de Kodak et de Xerox. Les chutes du Niagara ne sont désormais plus qu’à 3 jours de route.

20140511-100309.jpg

20140511-100319.jpg

20140511-100326.jpg

20140511-100334.jpg

20140511-100354.jpg

20140511-100506.jpg

20140511-100515.jpg

20140511-100540.jpg

20140511-100550.jpg

20140511-100605.jpg

20140513-002626.jpg

Soirée en bonne compagnie chez Victor et Jenna à Geneva, NY

Publicités

5 réflexions sur “Jour 20, 21 et 22 : Syracuse, NY / Geneva, NY / Rochester, NY

  1. Pierre,
    Les Canadiens de Montréal viennent de battre Boston!!! Une chance que tu as quitté la région et que tu te diriges vers le Canada…

    • Oh oui en effet 🙂 … Dites, ils ne vont quand même pas gagner la coupe Stanley alors que je suis sur la route !
      Enfin… Mon cœur sera à Montreal si ça devait arriver. Go le Canadien !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s